Me promenant dans la cité,
J'ai rencontré l'éternité.
Sur les murs de Lesbos aux yeux brillants de larmes
Les étoiles au ciel font scintiller leurs armes.

Les dauphins sautent dans la mer
Et les déesses dans l'éther.
Apollon m'a touché d'un doigt resplendissant,
La lumière s'est mise à couler dans mon sang.

Sparte a plus de rigueur, Athènes plus d’esprit,
Mais l'inspiration dans Lesbos refleurit.
Une divinité dans mon âme s'incarne
Et l’oeil de l'infini flamboie en ma lucarne.

Hommes, soyez heureux ! Mes bénédictions
Trempent d'un clair parfum toutes les nations,
Et comme un grand feu flambe en sa brûlante amphore
Je fais chanter ma lyre au rythme de l'aurore.

29 juillet 1988

BROUSSE François Le Graal d’or aux mille soleils,
Éd. La Licorne Ailée, Clamart, 1989, page 142