Toutes les choses sont possibles
Et notamment les impossibles,
Le souffle du destin
M'emmène au ciel lointain.

Mon âme veut éclore
Dans la nouvelle flore,
Le vent de Dieu m'implore
Et je m'évanouis
Comme un Maître ébloui.

Soyons au cœur du feu
Les vrais témoins de Dieu,
Le père irrémissible
Nous montrera la cible.

Il faut expirer dignement
Dans le fabuleux firmament
Par la porte semée d'étoiles
Il aspire à la gloire idéale
Nous entrerons, chaste clarté
Dans le noir monde illimité.

Ma mémoire aux mille détours
Comme un serpent me joue des tours.
De la lumière sans contour
Je suis l'éternel troubadour.

30 janvier 1994

BROUSSE François, Rencontre avec l’Être
Éd. La Licorne Ailée, Clamart, 1995, page 196