D'innombrables armées
S'envolent en fumée,
Les canons monstrueux
Se dévorent entre eux,

Les avions farouches
Tombent dès qu'on les touche,
Victoires et revers
Torturent l'univers.

Quand donc cesserez vous
Humains d'être des fous ?
L'épouvante consacre
Le rythme des massacres.

Il suffirait pourtant
D'aimer l'azur constant,
Et de porter nos flammes
Vers le soleil des âmes.

La paix au front joyeux
Rénovera les cieux !

11 novembre 1993

BROUSSE François, Rencontre avec l’Être
Éd. La Licorne Ailée, Clamart, 1995, page 14