TRIBUNAL

Vais je écrire une diatribe
Contre les rimailleurs du jour ?
Des vérités je suis le scribe
Je brandis le glaive si lourd...

La mer qui chante près d'Antibes
Viendra sans doute à mon secours
Elle me répand son amour
Le soleil flamboyant m'exhibe.

Devant cet énorme travail
Je fais rire mes dents d'émail
Car la difficulté m'absorbe.

Serai je un nouveau Juvénal ?
Je siège dans le tribunal
Au son magique d'un théorbe.

13 juin 1992

BROUSSE François, Le Baiser de l’archange,
Éd. la Licorne Ailée, Clamart, 1993, p. 239