Il y aura aux environs de l’an 2015 probablement la troisième et dernière guerre mondiale – je fais des prophéties dogmatiques, ce ne sont jamais que des probabilités car il y a toujours la possibilité pour l’homme de changer cet avenir qui n’est pas inéluctable. Mais cette liberté humaine n’a pas l’air d’agir dans le sens qui conviendrait.

On pourrait arrêter la troisième guerre mondiale qui sera nucléaire par deux choses essentielles qui paraissent tellement en dehors de nos idées habituelles qu’il est impensable qu’elles puissent se répandre à travers l’humanité : ce sont, tout d’abord, un végétarisme répandu pratiquement sur toute la Terre, ce qui n’est pas encore réalisé, et la suppression de la vivisection, c’est loin d’être le cas, et, enfin, la suppression des pensées de destruction, de haine et de violence qui à chaque instant jaillissent du coeur de l’être humain. Elles s’abattent sous forme de nuées invisibles.

Cela finit par éclater et les éclairs et les tonnerres sont les guerres mondiales, les révolutions, les tremblements de terre, les épidémies et autres cataclysmes naturels. Tout ceci est le résultat du bouillonnement monstrueux des idées destructrices qui remplissent l’univers invisible. En supprimant les idées de haine et l’alimentation carnée, on arriverait à éviter la troisième guerre mondiale, celle que les prophéties semblent montrer autour de l’an 2015. Cette guerre mondiale aboutira à la destruction de toute civilisation. Il n’y aura plus qu’un homme sur cent mille et, suivant la prédiction du mage Philippe de Lyon, il restera de nous quelques vaisseaux galactiques, et les colonies implantées sur la Lune, sur Mars et sur Vénus, ce qui permettra à l’humanité de repartir.

François Brousse, Commentaires sur l’Apocalypse de saint Jean – Tome 1
Éd. La Licorne Ailée, Clamart, 2001, page 304-305