LE CLÉMENT

Il veut aller
Dans les palais
De chrysoprase

Loin des humains
Par les chemins
Que l’ombre embrase...

Il trouvera
L’immense aura
Des plénitudes

Au fond du ciel
Torrentiel
Où tout s’élude

Les Envoyés
Émerveillés
Chanteront l’être

Que l’ample accord
Des joyeux cors
Toujours pénètre.

Monde charmant
Au grand chaman
Tu te fiances

Reste seul Dieu
Dans l’âcre feu
De la clémence.

4 janvier 1994

François BROUSSE , Rencontre avec l’Être
Clamart, Éd. La Licorne Ailée, 1995, page 133