Mot-clé - Absolu

Fil des billets

mercredi 4 mai 2011

FEMME ET DIEU


FEMME ET DIEU

La femme qui n'a plus de clarté sur son casque
Est la maîtresse irrésistible des bourrasques.
Ô lumière de Dieu, je t'arrache ton masque.
Le phénix a chassé l'infernale tarasque.

La pythonisse de l'idéal te sourit.
Monte dans le soleil sur l'aile des houris.
L'Inde t'offre en riant le suprême Hari.
Le fruit de l'Absolu dans l'aurore a mûri.

Prenons gourde et bourdon vers l'ordre Compostelle
Imprimons nos baisers sur les lèvres d'Estelle.
La vérité divine où donc habite t elle ?

Ecarte avec dédain le doute injurieux.
Dieu brille par delà le nuage des dieux
Epoux de l'infini lève toi radieux.

François BROUSSE, La rosée des constellations,
Ed. La Licorne Ailée – 1991, p. 168

vendredi 18 mars 2011

CANTATE


CANTATE

J'avais pour seuls soucis
Toutes les galaxies
Et les pôles aussi.

L'incroyable illumine
Les yeux purs du brahmine
Mais l'absolu chemine.

Qui pourrait arrêter
Le bruit de la cité
Dans l'être illimité ?

Senteurs de Germinal
Offrez votre cristal
Aux choeurs du Surmental.

L’infini se dilate
Dans l'âme délicate
Qui gémit sa cantate.

21 mai 1993

BROUSSE François, Les Miroitements de l’infini
Éd. La Licorne Ailée, Clamart, 1994, page 378