Mot-clé - Joie

Fil des billets

lundi 6 octobre 2008

L’ÎLE DES COLOMBES

Dans l'île heureuse des colombes,
Tous les zéphyrs sont parfumés ;
Ils annoncent au creux des combes
La joie d’aimer et d'être aimé.

Les âmes dansent dans les tombes,
Les esprits veulent s'abîmer ;
L'ouragan déchaîne ses trombes ;
Avril s'émerveille de Mai.

Un sonnet chanteur s'improvise
Pour une nouvelle Héloïse
Le jeu de Lucifer s'en va.

Il a perdu toutes ses ruses,
Mais sous le baiser de la muse,
On entend rire Jéhovah !

3 janvier 1993

François BROUSSE, Les Miroitements de l’Infini
Éd. La Licorne Ailée, Clamart, 1994, page 19

dimanche 7 septembre 2008

JOIE

J'ai l'éternelle joie
Des amours infinies
Dans l'aube qui rougeoie
Dans la haute harmonie.

J'ai le baiser savant
Des pensées et des songes
Dans le livre vivant
Où tout le cosmos plonge.

La folie, la sagesse
Se mêlent tendrement
La blême sauvagesse
M'a sacré son amant.

Et je m'évanouis
Dans l'incommensurable
Nul mortel n'a joui
De l'âme immesurable.

06 août 1992

François BROUSSE, Le Frisson de l’aurore
Éd. la Licorne Ailée, Clamart, 1993, p. 65

Joie parfaite

Les âmes délicates éprouvent une honte poignante devant leur bonheur, alors que la souffrance abat ses griffes sur toute la Terre. Sentiment noble et pudique. Mais la Substance comprend la Joie, et nous, étincelles divines, nous vibrons de bonheur, naturellement, au souffle de l’Amour et de la Beauté.

Quand tous les hommes atteindront la Joie parfaite, le but de la planète sera réalisé.

François BROUSSE, Revue BMP 43 - février 1987, éd. La Licorne Ailée, Pensée divine

Homme, à toi de choisir

Deux chemins montent vers l’Être : « la souffrance et l’intelligence ». Des milliards de vivants s’égarent, et la douleur les ramène. Quelques intelligences demeurent dans la voie divine. Elles cheminent au milieu d’une joie épanouissante… Homme, à toi de choisir !

François Brousse, Revue BMP n°18, Décembre 1984, Pensée divine