Mot-clé - Poète

Fil des billets

vendredi 8 avril 2011

ASTROLOGUES



ASTROLOGUES

Le ciel voilé des astrologues
Me touche d'un sceptre railleur
Est il ici ? Est il ailleurs ?
Le ciel voilé des astrologues.

J'entame un profond dialogue
Avec les maîtres batailleurs.
L'univers deviendra meilleur
La colère n'est qu'un prologue
Sur l'océan des nuits je vogue...
Que choisis tu ? Le démagogue
Ou le sinistre dictateur ?
Le loup, plus libre que le dogue,
Rôde dans la forêt en fleur
Le bonheur succède au malheur
La vie est un dur pédagogue.
Le docte se forge un ton rogue
Le poète est un rimailleur.
Virgile, ta quatrième églogue
Inspire les enlumineurs.
Le ciel brillant des astrologues
M'offre les astres salvateurs.

2 juin 1992

BROUSSE François, Le Baiser de l’archange,
Éd. la Licorne Ailée, Clamart, 1993, page 207

mardi 22 février 2011

EGO

EGO

PaqueretteJ'aime l'aurore aux plis de moire
J'aime le visage des dieux,
À la fontaine où je viens boire
Se réfléchissent les grands cieux.

Météore prémonitoire,
L'énigme caresse mes yeux,
Dans ma transcendante mémoire
Tourne un passé vertigineux.

L'océan me clame ses strophes
Poètes, mages, philosophes,
M'ouvrent leurs terribles coffrets.

Toute la création énorme
Dépassant le nombre et la forme,
Emplit mon coeur démesuré.

30 juin 1990

BROUSSE François, La Rosée des constellations,
Éd. la Licorne Ailée, Clamart, 1991, p. 214

lundi 14 février 2011

Ceux qui jettent le créateur...


Saint Jean - VinciCeux qui jettent le créateur
Pour adorer la créature
N'ont pas du ciel rénovateur
Ressenti la fine structure.

Ils se livrent à l'aventure
Du vieux diablotin menteur
Et n'aspirent pas la senteur
Du diamant qui transfigure.

Ils ne savent pas que le sphinx
Voit plus loin que les yeux du lynx
Que le prophète est une offrande.

Tourbillonnez dans les soleils
Poètes, envoyés vermeils,
L'extase et l'aurore descendent.

8 mai 1992

BROUSSE François, Le Baiser de l’archange
éd. la Licorne Ailée, Clamart, 1993, p. 154

vendredi 16 janvier 2009

Les sages sont les yeux de l’humanité

Les sages sont les yeux de l’humanité, les poètes en sont la voix.

Quand les yeux se ferment et la voix se tait, une ère de ténèbres tombe sur les peuples.

François BROUSSE
Ed. La Licorne Ailée - B.M.P'' 81 - septembre 1990